• JEANNE SULZER

Pourquoi les images de prisonniers de guerre russes peuvent constituer une violation du DI ?

Depuis plusieurs jours, les autorités ukrainiennes mettent en scène dans des vidéos des prisonniers russes appelant à la fin du conflit. Reprises par certains médias, elles bafouent pourtant la Convention de Genève.


Toute apparition en public est susceptible d’exposer les prisonniers de guerre au danger lorsqu’ils seront renvoyés dans leur pays d’origine. « Elle pourrait également s’avérer problématique pour leurs familles tant qu’ils se trouveront en détention », complète Jeanne Sulzer, responsable de la commission justice internationale chez Amnesty International.

Pour voir l'article : https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukraine/20220308.OBS55428/pourquoi-les-images-de-prisonniers-de-guerre-russes-sont-une-violation-du-droit-international.html